Côte d’Ivoire, un trip record

Eté 2021… coup de fil de Robin. « – La Côte d’Ivoire, tu en penses quoi ? – Vendu ! » Voilà comment s’est organisé ce voyage… Le fil directeur est relativement simple : nous partons sur les terres d’Atheris hirsuta, probablement l’un des serpents les plus rares d’Afrique. En effet, seulement deux individus de cette espèce ont été observés. Le premier, en 2000 (il y a 21 ans déjà !), à l’entrée de la forêt de Taï. Le deuxième, plus récemment (2012), dans une forêt du Libéria, pays frontalier de la Côte d’Ivoire. Et c’est tout. Aucune autre photo, aucune autre observation documentée… Pourtant il y a des naturalistes qui trainent dans le secteur… Bizarre. Projet un peu fou donc, mais nous tentons notre chance à notre tour, en partant pour une douzaine de jours en terra typica d’Atheris hirsuta : la forêt de Taï, l’une des forêts primaires les mieux préservées d’Afrique de l’Ouest. On ne va pas se mentir, si nous trouvons hirsuta, ce sera incroyable… Mais c’est surtout un bon prétexte pour partir à la découverte des nombreuses espèces de la région ! Comme au Kenya, me voici donc en route pour une nouvelle aventure avec mes deux amis suisses Robin et Yannick.

Summer 2021… phone call from Robin. “- Ivory Coast, what do you think about it? – Ok!” Here is how this trip was decided… The main goal is quite simple: we are going to the lands of Atheris hirsuta, probably one of the rarest snakes in Africa: only two individuals of this species have been observed. The first one, in 2000 (21 years ago!), at the entrance of the Taï forest. The second one, more recently (2012), in a forest of Liberia, country bordering the Ivory Coast. And that’s all. No other photo, no other documented observation… Yet there are naturalists who hang out in the area… Strange. A little crazy project, but we want to try, staying for a dozen days in terra typica of Atheris hirsuta: the Taï forest, one of the best preserved primary forests of West Africa. We are not going to lie to ourselves, if we find hirsuta, it will be incredible… But it is a good pretext to go and discover the numerous species of the region! As in Kenya, here I am on my way for a new adventure with my two Swiss friends Robin and Yannick.

(suite…)

Concept of Social Herping : two weeks in Kenya – part II


Parc National de Kakamega – Kakamega forest National Park

La forêt de Kakamega est une forêt mythique du Kenya qui est le dernier refuge des espèces de l’Afrique de l’ouest. De nombreuses espèces sont donc présentes au Kenya uniquement dans cette forêt. A titre d’exemple, elle abrite Bitis gabonica, Bitis nasicornis, Atheris hispida, Atheris squamigera, Dendroaspis jamesoni, Naja subfulva… Autant d’espèces présentes en Afrique de l’ouest mais absentes du Kenya, à l’exception de cette forêt donc, protégée par le statut de Parc National.

The Kakamega Forest is a mythical forest in Kenya which is the last refuge of West African species. Many species are present in Kenya only in this forest. For example, it is home to Bitis gabonica, Bitis nasicornis, Atheris hispida, Atheris squamigera, Dendroaspis jamesoni, Naja subfulva… So many species are present in West Africa but absent from Kenya, with the exception of this forest which is protected by the status of National Park.

Entrée de la forêt de Kakamega – Kakamega forest entrance

(suite…)

Concept of Social Herping : two weeks in Kenya – Part I

Le Kenya était une de nos futures destinations Atheris, planifiée depuis une année environ. Mais le contexte sanitaire a quelque peu compliqué la situation et contrecarré nos plans. Cela faisait plus d’un an déjà, donc, sans voyage et sans réel perspective de trip herpéto. En France, la situation est plus que pesante, je devrais même dire déprimante. Les médias n’ont cesse de parler, h24, de morts, de maladies, de contraintes sanitaires. Ne surtout pas voir ses amis, ne surtout pas profiter de la nature, métro, boulot, dodo, merci pour « l’effort de guerre ». Progressivement, les gens basculent dans la peur. Je m’en rends compte progressivement même dans mon entourage. Quand mon ami suisse Robin m’appelle en janvier pour un petit conseil photo, et qu’il me dit qu’il part dans quelques jours au Kenya, ma première réaction a été : « je peux venir ? ». Réponse par l’affirmative, me voilà trois jours avant le décollage prévu, à acheter un billet d’avion, réaliser en urgence les différentes contraintes administratives, et faire mon sac. Je ne suis absolument pas préparé, mais peu importe !

Kenya was one of our future Atheris destinations, planned for about a year. But the health context complicated the situation somewhat and thwarted our plans. It had been more than a year already without a trip and without any real idea of a herping trip. In France, the situation is more than heavy, I should even say depressing. The media keep talking, 24 hours a day, about deaths, illnesses, health constraints. Don’t see your friends, don’t take advantage of nature, metro, work, sleep, thank you for the “war effort”. Gradually, people fall into fear. I am gradually becoming aware of this, even in my own environment. When my Swiss friend Robin called me in January for a little photo tip, and told me he was leaving for Kenya in a few days, my first reaction was: “Can I come? ». He answered yes, and here I am three days before the planned take-off, buying a plane ticket, urgently carrying out the various administrative requirements, and packing my bag. I am absolutely unprepared, but it doesn’t matter!

Seul dans l'aéroport - Alone in airport

Seul dans l’aéroport – Alone in the airport

(suite…)

Session sauvetage en Espagne

Mon ami Rémi, herpétologue passionné de l’est des Pyrénées, met en place des opérations de sauvetage des reptiles de l’autre côté de la frontière, en Espagne. J’ai eu la chance de l’accompagner dans le cadre d’une de ses expéditions, visant à sauver les animaux tombés dans d’anciens puits et réserves d’eau pluie aujourd’hui à l’abandon, véritables mouroirs pour la petite faune. Voici un résumé, en photo, des animaux observés pendant ces deux journées assez éprouvantes, mais passionnantes !

My friend Rémi, a passionate herpetologist from the eastern Pyrenees, is setting up reptile rescue operations on the other side of the border, in Spain. I had the chance to follow jhim as part of one of this expeditions, aimed at saving the animals that fell in old wells and rainwater reserves today abandoned, real dying places for small animals. Here is a photo summary of the animals observed during these two studying days!

(suite…)

Equateur : Amphibiens et Reptiles, biodiversité, endémisme, originalité

L’Équateur est un pays mythique, connu pour son extrême biodiversité. C’est tout naturellement que j’ai souhaité visiter ce pays en fin d’année 2019. Le résumé du voyage est présenté sur www.atheris.earth. Mais je ne résiste pas à vous présenter ici quelques clichés ramenés de ce petit mais extraordinaire pays.

Ecuador: Amphibians and Reptiles, biodiversity, endemism, originality

Ecuador is a mythical country, known for its extreme biodiversity. It is quite natural that I wanted to visit this country at the end of 2019. The summary of the trip is presented on www.atheris.earth. But I can’t resist presenting you here some pictures taken from this small but extraordinary country.

Thecadactylus solimoensis Southern Turniptail

Thecadactylus solimoensis

Boana picturata Imbabura Tree Frog

Boana picturata

Oxyrhopus occipitalis Yellow-headed Flame-Snake Falsa coral cabeciamarilla

Oxyrhopus occipitalis

Potamites strangulatus Big-scaled Neusticurus

Potamites strangulatus

(suite…)

Bothrops taeniatus “Speckled Forest Pit Viper”, la vipère lichen !

Nos prospections au coeur de la forêt amazonienne, dans la partie est de l’Equateur, nous ont permis l’observation d’une des plus belles vipères d’Amérique du Sud, la “Trigonocéphale de Castelnaud”, Bothrops taeniatus.

Our trip to Ecuador allowed us, after long and exhausting days of research, to find and photograph one of the most curious snakes on the planet: the Northern Eyelash Boa Trachyboa boulengeri. Meeting it was one of the most unforgettable moments of the trip.

 

(suite…)

Crotalus mictlantecuhtli, une nouvelle espèce de Crotale… déjà photographiée !

Nous avons, lors de notre séjour au Mexique, photographier pas moins de 7 espèces de Crotale ! Il faut dire que le pays est particulièrement riche en reptiles, et notamment en crotalidés, avec plus d’une… cinquantaine d’espèces !

Crotalus mictlantecuhtli, a new species of Rattlesnake … already photographed!

During our stay in Mexico, we photographed no less than 7 species of Rattlesnake! It must be said that the country is particularly rich in reptiles, and in particular crotalidae, with more than … fifty species!

Crotalus mictlantecuhtli on white background

Crotalus mictlantecuhtli sur fond blanc

(suite…)

Trachyboa boulengeri “Northern Eyelash Boa”, le serpent Dragon !

Notre voyage en Equateur a permis, après de longues et harassantes journées de recherche, de trouver et de photographier l’un des serpents les plus curieux de la planète : Trachyboa boulengeri. Sa rencontre aura été l’un des moments les plus inoubliables du voyage.

Our trip to Ecuador allowed us, after long and exhausting days of research, to find and photograph one of the most curious snakes on the planet: the Northern Eyelash Boa Trachyboa boulengeri. Meeting it was one of the most unforgettable moments of the trip.

(suite…)

Best of 2019 – Résultats !

Le vote – parmi 30 photos pré-sélectionnées – proposé sur Facebook et sur le blog ont donné des résultats relativement serrés ! Voici la sélection des 9 photos les plus plébiscitées… A voir ce que donnera l’année 2020 !

Here is the result of the vote proposed on Facebook, with a small workshop of the most acclaimed photos … Here are the 9 most significant photos of the year. See what 2020 will give! And happy new year for everybody.