Samyang AF 14mm F2.8 Sony FE, petit retour d’expérience après un an d’utilisation

Plus d’un an après son acquisition, il est temps de faire un retour sur l’ultra grand-angle Samyang AF 14 f2.8 FE !

Le Samyang AF 14 f2.8 FE fixés sur mon désormais plus tout jeune Sony a7ii

Le Samyang AF 14 f2.8 FE fixé sur mon désormais plus tout jeune Sony a7ii

Présentation :

Le Samyang AF 14 f2.8 FE est un ultra grand-angle avec AF, l’un des tous premiers objectifs autofocus proposés par la marque Samyang, habitué jusqu’ici aux objectifs manuels et bons marchés. En monture FE (plein format), c’est aujourd’hui encore un des seuls UGA en focale fixe doté d’un AF…  Les autres focales fixes UGA et AF disponibles en FE sont le Zeiss Batis 18 2.8, le Sigma 20 1.4 HSM Art et le Tokina – 20 F2 FiRIN AF.

Avec autofocus, son seul véritable concurrent est en fait le nouveau Sony – FE 12-24 F4 G, un objectif absolument superbe… mais on n’est plus dans les mêmes prix.

Si vous pouvez vous passer de l’autofocus (c’est qui est tout à fait envisageable en UGA), alors le choix est beaucoup plus large, et c’est plus d’une dizaine d’objectifs (chez Voigtländer, Venus Optics, etc.) aux caractéristiques variées qui sont disponibles entre 10 et 20 mm. A vous donc de trouver votre objectif idéal !

Le Samyang AF 14 f2.8 FE et son bouchon d'objectif. Le pare-soleil est fixe et inamovible

Le Samyang AF 14 f2.8 FE et son bouchon d’objectif. Le pare-soleil est fixe et inamovible.

De mon côté, j’ai fait le choix du Samyang AF 14 2.8 pour quelques plusieurs raisons :

  •  l’objectif est compact et relativement léger : 97 mm de longueur, 85 mm de diamètre, 450 g.
  • l’objectif est suffisamment lumineux, notamment pour les photos nocturnes (on y reviendra).
  • une mise au point minimale, intéressante (20 cm – on y reviendra aussi).

 

Photo de montagne au grand angle Samyang FE 14 2.8 AF

Au départ d’une ascension dans les Pyrénées – f11 1/800s 100 iso.

f11 1/60s 200 iso.

Photo de montagne au Samyang FE 14 2.8 AF

Fin de l’ascension, au-dessus du lac d’Anglas, à 2400 m d’altitude… – f6.3 1/500s 100 iso.

Prise en main, ergonomie :

Le Samyang AF 14 f2.8 FE est un objectif extrêmement épuré. La prise en main est donc très simple, avec une bague de mise au point très large. Pas de bouton pour switcher d’AF à MF, pas de bouton de stabilisation (l’objectif n’est pas stabilisé, mais rappellons-le, tous les boîtiers Sony 24×36 hormis la première série proposent la stabilisation du capteur).

Photo de Lac au Samyang FE 14 2.8 AF

Lac de Derborence, Suisse – f10 1/60s 160 iso.

Photo de grotte au Samyang FE 14 2.8 AF

Visite des grottes du Lot – f2.8 0,40s 1600 iso.

Photo proxi macro au Samyang FE 14 2.8 AF

Coronelle girondine dans son « habitat » en Gironde – f7.1 1/160s 400 iso.

La bague de mise au point est électronique. On peut le regretter, le feeling étant moins bon qu’avec une bonne vieille mise au point manuelle classique. De même, l’absence de butée à l’infini est toujours dommageable. Sinon, rien à dire, c’est du classique.

Le style épuré est très esthétique. En revanche, j’ai quelques craintes sur la tenue de l’ensemble dans le temps. Probablement très sensible aux rayures en effet (même si après un an, pour l’instant, ça va).

Le pare-soleil est fixe et intégré au fut. Comme c’est souvent le cas avec ce genre d’objectif, la lentille frontale est bombée, et il est impossible d’installer un filtre vissant. Il faudra passer, pour les amateurs de filtre, à des systèmes de porte-filtre généralement imposants.

Voie lactée au Samyang FE 14 2.8 AF

Voie lactée girondine – f2.8 30s 1600 iso.

Photo de voie lactée au Samyang FE 14 2.8 AF

Session en cours… – f2.8 20s 1600 iso.

Voie lactée au Samyang FE 14 2.8 AF

La nuit à Rocamadour – f2.8 5s 320 iso.

Performances et résultats :

Je passe rapidement sur les performances de l’autofocus. Il ne semble pas être un foudre de guerre, mais il fait son boulot. En même temps, nous sommes sur un UGA, donc…

A noter que j’ai observé un délai au déclenchement quand j’utilise mon flash cobra. A vérifier si cela provient de mon boîtier, qui n’a cette réaction qu’avec cet objectif… N’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires si vous observez le même phénomène, qui peut être pénible dans les moments urgents (rares, je vous l’accorde, quand on utilise ce genre de focale…).

Je ne suis pas un spécialiste des tests de briques, mais le piqué parait excellent. C’est le cas à toutes les ouvertures au centre. L’objectif est donc suffisamment bon pour pratiquer la photo nocturne de ciels étoilés.

En mise au point rapproché, les coins ont tendance à filer, ce qui est probablement difficile à éviter avec un tel grand angle. Il ne faut donc pas hésiter à fermer en cas de photo en proxi.

Samyang 14 2.8 au Costa Rica

Les eaux turquoises du Rio Tenorio, Costa Rica – f5 1/20s 100 iso.

High Speed Photography and Samyang 14 2.8

Cruziohyla calcarifer, Costa Rica

Photo proxi macro au Samyang FE 14 2.8 AF

Bothriechis schlegelii, Costa Rica – f7.1 1/60s 640 iso.

 

Photo proxi macro au Samyang FE 14 2.8 AF

Mixcoatlus melanurus dans son habitat, Mexique – f10 1/200s 100 iso.

Photo proxi macro au Samyang FE 14 2.8 AF

Drymarchon melanurus dans son habitat, Mexique – f5 1/80s 400 iso.

Photo proxi macro au Samyang FE 14 2.8 AF

Crotalus colossus, Mexique – f7.1 1/1000s 100 iso.

 

Panorama de voie lactée au Samyang 14 2.8

Voie lactée en panorama

Conclusion :

En un an, cet objectif m’a accompagné à tous mes voyages. Il est aujourd’hui toujours dans mon sac, et remplit pleinement son objectif : ramener des clichés originaux grâce à un angle particulièrement large. J’en ai trois utilisations principales : photos de paysage, le plus classique, photos nocturnes, attendues également, et photos de la faune de son environnement, utilisation plus rare, mais qui se développent de plus en plus chez les photographes animaliers.
L’objectif fait le job et il est parmi les moins chers de sa catégorie, alors que demander de plus !

Détente au Maroc, avant le terrain et les photos ! – f4 1/30s 1600 iso.

Photo proxi macro au Samyang FE 14 2.8 AF

Couleuvre vipérine dans son oued, Maroc – f14 1/100s 100 iso.

Photo proxi macro au Samyang FE 14 2.8 AF

Cerastes vipera en déplacement, Maroc – f18 1/160s 100 iso.

Photo proxi macro et noctunre au Samyang FE 14 2.8 AF

Photo nocturne de Vipère à cornes, Maroc – assemblage de deux clichés

À propos de l'auteur: Matthieu Berroneau

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas rendu publique.